Retour aux rapports

Enquête sur la diffusion du répertoire orchestral contemporain – Quelle place pour les compositrices et compositeurs contemporain·e·s dans la programmation symphonique en France ?

L’orchestre est une institution majeure du paysage culturel et un outil artistique indispensable aux compositrices et aux compositeurs. La musique symphonique est issue d’une longue tradition qui a vu naître de nombreux chefs-d’œuvre. Ceux-ci ont traversé le temps et constituent aujourd’hui une part importante du patrimoine culturel. Continuer à faire entendre ces musiques est absolument nécessaire ; tout comme il est vital pour toute discipline artistique de faire une place importante à la création contemporaine. Ainsi, la programmation de la musique symphonique relève d’un exercice d’équilibre subtil entre ces deux aspects ; c’est ce point précis qui retient notre intérêt et que nous souhaitons questionner.

Si l’institution symphonique était jadis une place forte de la création, force est de constater que désormais, l’orchestre et les compositrices et compositeurs n’entretiennent plus la même proximité qu’auparavant. Le Syndicat français des compositrices et compositeurs de musique contemporaine a donc souhaité enquêter finement sur la place du répertoire composé après 1950 dans ces institutions. Le présent rapport, qui émane de cette enquête, vise à faire entendre la voix des compositrices et des compositeurs dans la perspective de la mission relative au secteur symphonique permanent que Roselyne Bachelot a confiée à Anne Poursin et Jérôme Thiébaux ainsi que, plus largement, dans l’ensemble de la société et auprès des institutions symphoniques et des pouvoirs publics, nationaux et territoriaux, dont elles dépendent.

Dès lors, les préconisations émises par le SMC sont aussi à considérer comme une boussole pour les futures politiques culturelles et pour les programmatrices et programmateurs et comme des principes forts qui viendraient renforcer le cahier des charges et des missions des orchestres, notamment celui des orchestres qui possèdent le label « orchestre national en région ».

Télécharger le rapport [ PDF ]