Retour à l'accueil

Le syndicat

Le Syndicat français des compositrices et compositeurs de musique contemporaine a pour objet exclusif l’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des compositrices et compositeurs de musique contemporaine.

Le paysage de la création musicale en France vit en ce moment des temps difficiles : les structures existantes depuis plusieurs décennies sont en train d'être redéfinies de façon assez abrupte et radicale. Nous sommes, compositrices et compositeurs de musique contemporaine, présent·e·s, concerné·e·s par ces réformes et déterminé·e·s à ce que notre futur professionnel soit entendu, reconnu et protégé par les services publics dont nous dépendons entièrement. C'est donc le moment exact pour être particulièrement actives et actifs, non seulement pour défendre nos droits acquis mais surtout pour être force de propositions au moment où se prennent les décisions qui conditionnent notre avenir.

Face à la crise sans précédent que nous traversons, nous voulons d'autant plus aujourd'hui prendre la parole au nom de la liberté de nos pratiques et de leur nécessaire existence dans la sphère culturelle contemporaine, en s'opposant à des logiques de renfermement et d'appauvrissement. C'est avec cette conviction profonde que nous voulons travailler avec l'ensemble de nos interlocutrices et interlocuteurs, dans un esprit constructif et pour que nos musiques soient plus que jamais contemporaines, vivantes.

Charte de valeurs

Le SMC inscrit l'ensemble de ses actions dans des valeurs définies par une charte de valeurs, approuvée à l'unanimité en assemblée générale.

Organisation

Le SMC est animé dans un esprit fondamentalement démocratique par des compositrices et compositeurs bénévoles, épaulés par une équipe qui garantit le bon fonctionnement, la réactivité et la pérennité de la structure.

Actions

Le SMC mène un certain nombre d'actions pour défendre les intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des compositrices et compositeurs de musique contemporaine.

Membres

Le SMC rassemble près de deux cent membres, représentant plusieurs générations de compositrices et compositeurs ainsi que des pratiques et esthétiques musicales plurielles.

En accord avec l’article L. 411-1 du code du travail, le SMC a pour objet exclusif l’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des compositrices et compositeurs.

Suivant les lois relatives à la transparence de la vie publique du 11 octobre 2017, le SMC est inscrit comme représentant d’intérêt auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Conformément aux articles L. 2135-1 à L. 2335-6 du code du travail, le SMC est soumis à des obligations d'établissement, d'approbation et de publication auprès de la direction de l'Information légale et administrative de ses comptes.