Bienvenue sur le site du Syndicat français des compositrices et compositeurs de musique contemporaine, organisation professionnelle dédiée aux compositrices et compositeurs de musique contemporaine, français·e·s ou exerçant en France.
Constitué au printemps 2020 dans un esprit paritaire, le SMC rassemble aujourd'hui près de deux cent membres, représentant plusieurs générations de compositrices et compositeurs ainsi que des pratiques et esthétiques musicales plurielles.

Découvrir le syndicat

missions, organisation, membres, adhésion

Consulter nos actualités

communiqués, lettres, contributions, rapports, revue de presse

Accéder à l'Espace membres

démarches en cours, vie du syndicat, informations pratiques

Conformément à nos statuts, notre action se concentre sur l'étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu'individuels, des compositrices et compositeurs. Nous menons dès lors un travail de fond concernant nos conditions d'activité et, plus largement, notre place dans la société qui doit être sans cesse défendue, valorisée et développée.

Le paysage de la création musicale en France vit en ce moment des temps difficiles : les structures existantes depuis plusieurs décennies sont en train d'être redéfinies de façon assez abrupte et radicale. Nous sommes, compositrices et compositeurs de musique contemporaine, présent·e·s, concerné·e·s par ces réformes et déterminé·e·s à ce que notre futur professionnel soit entendu, reconnu et protégé par les services publics dont nous dépendons entièrement. C'est donc le moment exact pour être particulièrement actives et actifs, non seulement pour défendre nos droits acquis mais surtout pour être force de propositions au moment où se prennent les décisions qui conditionnent notre avenir.

Face à la crise sans précédent que nous traversons, nous voulons d'autant plus aujourd'hui prendre la parole au nom de la liberté de nos pratiques et de leur nécessaire existence dans la sphère culturelle contemporaine, en s'opposant à des logiques de renfermement et d'appauvrissement. C'est avec cette conviction profonde que nous voulons travailler avec l'ensemble de nos interlocutrices et interlocuteurs, dans un esprit constructif et pour que nos musiques soient plus que jamais contemporaines, vivantes.

Concrètement, nos différents groupes d'études établissent des rapports détaillés (soutien pendant la crise liée à la pandémie de Covid-19, aides à l’écriture d'œuvre musicale originale, centres nationaux de création musicale, orchestres, Radio France, maisons d'opéra, etc.) qui nous permettent d'apporter une expertise dans les débats qui animent la société et ses institutions et de développer ces sujets spécifiques en interlocution avec les pouvoirs publics. En outre, le partage d'expérience nous permet d'informer et conseiller l'ensemble des membre quant à leurs droits, dans un esprit solidaire et mutualiste.

Pour mener à bien nos missions, nous sommes en dialogue permanent avec le ministère de la Culture, le Centre national de la musique et l'ensemble des acteurs publics, parapublics et privés. Nos actions s'inscrivent par ailleurs dans un échange fécond avec nos partenaires de l'écosystème de la création musicale (Futurs Composés, Profedim, Févis, Association des centres nationaux de création musicale, etc.) ainsi que de manière pluridisciplinaire avec les autres organisations professionnelles d'artistes-autrices et artistes-auteurs.